MEMOIRE CELLULAIRE

 

La Mémoire Cellulaire permet d’éclairer l’inconscient du corps. Celui-ci est porteur de l’histoire de l’individu mais également de celle de ses parents et de ses grands-parents. Le corps et ses cellules peuvent être considérés comme détenteur des archives personnelles et familiales.

Le travail thérapeutique en Mémoire Cellulaire s’initie à partir des symptômes du patient, de ses difficultés récurrentes, ou encore de son actualité. Le thérapeute s’appuie sur cet élément pour approcher la problématique du patient.

L’élaboration va permettre au patient de découvrir des fonctionnements aberrants enkystés ; de mettre à jour des vestiges, individuels ou familiaux, alourdissant sa marche ; de discerner les héritages familiaux qui l’enrichissent de ceux qui l’entravent.

 

La Mémoire Cellulaire permet de comprendre le pourquoi d’une ambiance familiale, elle libère l’humain du joug de la culpabilité et de l’injonction du devoir pour le rendre responsable de lui même, dans sa parole et ses actes.

 

La Mémoire Cellulaire met l’Homme debout.

Vivant, au cœur de sa vie, au centre de son potentiel.

Entier et à sa place.

 

 

© 2016 par Sophie Jacquet-Audebert  / Créé avec Wix.com